Des Marques existent parce que la culture a rendu les individus suffisamment homogènes pour construire des relations durables et ainsi faire société*.

Pour la-marque.com le terme de Marque est une catégorie qui comprend non seulement les sociétés commerciales, mais aussi les confessions religieuses, les nations, les villes, les partis politiques, les organisations non gouvernementales, les associations, les évènements et les patronymes.

Dans ce contexte, la-marque.com réfléchit :
- à la naissance, le développement et la disparition des Marques (ontogenèse) ainsi qu'aux modes d'être des Marques (ontologie)
- à l'autonomie et aux liens que tissent entre elles les Marques nations, religieuses, politiques, commerciales, ONG, associatives
- à l'influence que les Marques exercent sur notre appréhension du monde, notre réflexion, nos comportements individuels et vice versa
- aux motivations que les hommes éprouvent à fonder des Marques ou à se fondre en Marque.

Dès lors, ne soyez pas étonnés, qu'immergés dans un devenir de Marques qui gèrent aussi bien notre vie publique que notre vie privée nous soyons considérés par la-marque.com comme des consommateurs à des degrés et des intensités divers.

A la lecture de cette présentation on pourrait craindre que les Marques occupent la totalité de notre environnement, pourtant des éléments échappent toujours au marquage comme c'est le cas avec le vent, la pluie... ou bien encore avec une discipline telle que l'arithmétique.

*Rappelons ici que nous sommes ethnocentrés et que nous apparaîtrons, le temps aidant, comme une protoculture pour les futurs (pré)historiens qui après avoir étudié les formes de silex étudieront nos ouvre-boîtes, machines à laver et jeux vidéos.