Airbus

Objet :  Construction aéronautique
EADS devient Airbus Group  le 2 janvier 2014

Répartition du capital d'Airbus au 31décembre 2015
SOGEPA - Etat français 10,93 %
SEPI - Etat espagnol 4,12 %
GZBV - Etat allemand 10,91 %
Public 74,04 %

 

EADS European Aeronautic Defence and Space Company est issue de la fusion des activités d’Aerospatiale Matra, DaimlerChrysler Aerospace AG (Dasa) et Construcciones Aeronauticas SA (CASA) en juillet 2000
D'après les rapports annuels publiés sur Internet et sous-réserve d'une erreur de saisie.

EADS - 31 décembre 2012
Nombre total d'actions : 827 367 945
Actionnaires
% du capital
% des droits de vote
DASA
14,77 %
14,87 %
Sogeade
22,16 %
22,30 %
SEPI
5,40 %
5,44 %
KfW
2.75 %
2,76 %
République française
0,06 %
0,06%
Rachat d'actions auto-détenues (2)
0,63 %
-
Public (1)
54,23 %
54,57 %
(1) Y compris les salariés d’EADS. Au 31 décembre 2012, les salariés d’EADS détenaient environ 1,7 % du capital social (et des droits de vote).
(2) Les actions détenues par la Société ne sont pas assorties de droits de vote.
EADS - 31 mars 2011
Nombre total d'actions : 820 482 291
Daimler
22,45 %
Sogeade : Lagardère et Sogepa, société holding détenue par l'Etat français
22,45 %
SEPI société holding détenue par l'Etat espagnol
5,47 %
Actions détenues par l'Etat français dans le cadre du partenariat contractuel
0,06 %
Actions propres (actions sans droit économique ni droit de vote)
0,40 %
Investisseurs institutionnels, individuels et salariés
49,17 %

EADS - 2007
Daimler
22,52 %
Sogeade : Lagardère et Sogepa, société holding détenue par l'Etat français
27,53 %
SEPI société holding détenue par l'Etat espagnol
5,49 %
Actions propres détenues par la société actions sans droit économique ni droit de vote
0,52 %
Investisseurs institutionnels, individuels et salariés d'EADS : + les actions détenues par l'Etat français hors du "Contractual patnership"
43,94 %

EADS - 10 janvier 2001
DaimlerChrysler
30,3 %
SOGEADE : Lagardère avec des institutions financières françaises et SOGEPA (société holding d'État français
30,3 %
SEPI société holding détenue par l'Etat espagnol
5,5 %
Public (dont les salariés d'EADS et environ 3 % détenus par DaimlerChrysler et l'État français)
33,9 %