Pour le plaisir

 

● Fontenelle :
...on s'accoutume trop dans la solitude à ne penser que comme soi.

● Octavio Paz :
FRATERNITE traduit par Frédéric Magne, ed. Gallimard
Je suis homme : je dure peu
et la nuit est énorme.
mais je regarde vers le haut :
les étoiles écrivent.
Sans comprendre je comprends :
je suis aussi écriture
et en ce même instant
quelqu'un m'épelle.

● Gaston Bachelard :
« La neige, lucidité de l'âme »
« Assis, dans l'amitié de mes genoux »

● Judith Schlanger :
« Après avoir traversé tant de flambées intenses, brèves ou longues et couru à tant de brèches comme vers autant d'appels, on s'étonnera qu'on puisse énoncer quelque chose et ne pas le voir, le dire et pourtant ne pas le savoir jusqu'à rester dans l'ignorance de ce qu'on fait.»

Quelques banalités souveraines

  • Tout individu mène la vie de son espèce.
  • Le talent se développe d'autant mieux qu'il est rendu possible par celui des autres.
  • Les invraisemblables certitudes qui donnent corps et vérité aux illusions.
  • Le malheur est de se croire malheureux.

Quelques banalités controversées

  • « Chez les fourmis et chez les abeilles c'est en existant pour autrui qu'on existe pour soi. Loin de s'accomplir dans son autonomie, la vie ne serait possible que dans la dépendance. » Une démence ordinaire, Nicolas Grimaldi, PUF
  • « Le prix de la paix, c'est l'effort de guerre » Général Pierre de Villiers, chef d'état-major des armées. Les Echos 20/12/2016. (par "effort" dans le contexte de l'article il faut comprendre effort financier ndlr la-marque.com).
  • Si le temps s'écoule c'est dans autre chose que lui.
Date de mise à jour

Mars 2017

Date de publication initiale

2006